Les Méridiennes : "Musique (en) taillée "

MENU : glisser la souris pour cliquer sur images ou textes ! click on text and pictures !

Voir ausi les autres Concerts programmés dans le cadre de "Brillamment Baroque" >>>

 

 

Concert du festival "les Méridiennes"

Vendredi 17 avril 2015 à 12h15

dans le cadre de l'Exposition " Les outils du corps quatre siècles de chirurgie" au Musée Flaubert d'Histoire de la Médecine (Rouen) - entrée libre

Les Musiciens

Au programme

La taille vésicale : une opération redoutable

Au 17ème et 18ème siècles, la maladie de la pierre était très fréquente et son traitement reposait sur l'opération de la taille ou lithotomie. Joseph Deschamps en décrit cinq méthodes dans son “Traité historique et dogmatique de l'opération de la taille” en 1796 *.
La méthode dite du "grand appareil"- attribuée à G. Collot et ainsi nommée à cause du grand nombre d'instruments employés pour l'exécuter - était à peine universellement adoptée en France lorsque Jacques Beaulieu (nommé Frère Jacques et parfois Baulot, 1651- 1714) introduisit sa méthode de la "Taille latéralisée", plus rapide et moins douloureuse.
Le malade "pierreux" était placé sur une table inclinée, ligoté par quatre serviteurs. Après avoir incisé le périnée, le chirurgien introduisait dans la vessie un instrument spécial, appelé “tenettes”, avec lequel il retirait la pierre. Réalisée sans anesthésie, l'opération devait une partie de son succès à la rapidité de son exécution.
Suite à quelques "fâcheux événements", sa méthode ne revint en France qu'après les améliorations dues à Raw (1658-1709) et Cheselden (1688-1752) en Angleterre. Ce dernier, considéré comme le plus grand lithotomiste de son temps, aurait réussi des opérations en 53 secondes !
Marin Marais aurait lui-même subi une telle opération en 1720.
(*) BIUM PARIS

pour en savoir plus ...

 

 

 

France-Orpheon: 19, rue de l'Eglise -78 770 Thoiry - France - Tél: +33 1 34 87 48 37 - Email