<<< Instruments magiques : Collection Orpheon à Rambouillet (2004) >>>
MENU : glisser la souris pour cliquer sur images ou textes ! click on text and pictures !

Pardessus de viole : le plus petit membre de la famille.

Deux modèles :
• Modèle à 6 cordes : Flemish, début 18ème siècle.
• Modèle à 5 cordes : Louis Guersan ,vers 1750

Destinée à permettre aux nobles de jouer la musique de violon à la mode mais difficile (le violon n’était pas considéré comme un instrument digne de mains aristocratiques)
De nombreux compositeurs ont néanmoins composé spécifiquement pour le pardessus, les meilleurs d’entre eux étant les familles De Caix d'Hervelois, Dollé, Marc, Blainville, Barrier et quelques autres. .Beaucoup seront certainement surpris d’apprendre qu’il y a presque autant de musique écrite pour le pardessus que pour la basse de viole !
• Un archet exquis pour le pardessus de viole par Louis Tourte père
Cet archet, oeuvre très précoce de cet artisan, vers 1740, a été acquis avec le pardessus flamand.
• Autre très précieux archet de pardessus de viole, probablement français, 18ème siècle .

Des instruments à cordes sympathiques

Succombant à l’influence des instruments de musique arrivés en Europe depuis l’extrême Orient, à l’époque de la découverte et de la colonisation de ces contrées, et arrivant probablement d’Inde ou de Chine, les luthiers européens commencèrent à expérimenter les cordes sympathiques sur les instruments à archet. Ces fines cordes de métal placées sous la touche ne sont pas accessibles pour l’archet mais entrent simplement magiquement en résonance quand les cordes supérieures sont frottées, ce qui produit une atmosphère remarquablement enchanteresse.

La viole d’Amour signée "Johann Christoph Leidolff" La viole d’Amour signée Salomon, Paris, vers 1740 • Violoncelle piccolo, 5 cordes, Venise vers 1700 • Violoncelle de Anton Posch (Vienne, vers 1700) • Violoncelle piccolo, 4 cordes, Allemagne vers 1800

Le Baryton

Encore plus curieux que la viole d’amour, le baryton possède un très grand nombre de cordes sympathiques derrière le manche. Ces cordes, non frottées, peuvent toutefois être pincées par le pouce de la main gauche, ce qui lui donne la possibilité de jouer sa propre basse pendant que les cordes supérieures (6 ou 7) sont frottées par l’archet. Cette technique a été portée à sa perfection à la fin du 17ème siècle et elle est si difficile que peu d’instrumentiste la pratiquent aujourd’hui ! Alfred Lessing à Düsseldorf et Jeremy Brooker en Grande Bretagne sont parmi les rares instrumentistes qui abordent aujourd’hui le répertoire de cet instrument.
L’histoire rapporte que cet instrument aurait été inventé par un criminel anglais alors qu’il attendait son exécution. Le duc fut si heureux d’une telle invention qu’il pardonna instantanément son inventeur, d’où le nom de cet instrument,. « Viola di Pardone », tel qu’il était connu aux 17ème et 18ème siècles. Le nom de « baryton » en usage par la suite proviendrait d’une déformation de ce nom italien.

La viole d'amour

Elle est apparue au milieu du 17ème siècle. Son nom est simplement dû à la résonance magique de ses cordes sympathiques. Elle fut utilisée par plusieurs compositeurs pour ses effets spéciaux : Heinrich Biber, Attilo Ariosti, Antonio Vivaldi ont dédié de merveilleuses œuvres à la viole d’Amour.
Très souvent décorées avec des têtes sur lesquelles les yeux sont bandés parce que l'amour, comme chacun sait, est toujours aveugle.

Il en existe classiquement deux modèles
La viole d’Amour signée "Johann Christoph Leidolff"
Elle est du type à 12 cordes. D’un point de vue stylistique, cet instrument aurait vraisemblablement été construit par Johann Schorn à Salzburg, vers 1700. Cet instrument est totalement dans ses conditions d’origine, y compris la le chevalet, le cordier et la touche. Certaines cordes aussi sont originales !
La viole d’Amour signée Salomon, Paris, vers 1740
Elle est du type à 14 cordes.
Cet instrument est en parfait état de conservation et n’a jamais subi aucune altération.

Violoncelles

• Violoncelle de Anton Posch (Vienne, vers 1700)
Ce très grand instrument (la table mesure 81cm !) a été conçu pour donner puissance et majesté aux basses de l’orchestre. Il garde le souvenir de sa taille originale. La plupart des violoncelles d’orchestre du 17ème siècle étaient coupés à la taille standard utilisée aujourd’hui (74-76 cm.). C’est une fatalité subie même par les instruments de Stradivarius
En accord avec la description qu’en fait Michael Praetorius dans son Syntagma Musicum de 1619, la 5ème corde de ce type de violoncelle serait accordée soit en sol (GG) soit en fa (FF).
• Violoncelle piccolo, 5 cordes, Venise vers 1700
Le violoncelle piccolo à 5 cordes, instrument soliste à la mode à l’époque Baroque, attira l’attention de Johann Sebastian Bach et d’autres compositeurs. La corde aigue est accordée en mi, ce qui facilite le jeu dans ces œuvres.
Violoncelle piccolo, 4 cordes, Allemagne vers 1800
Ce type de petit violoncelle se rencontre fréquemment. L’accord serait : sol, ré, la mi.

Quatre violons particuliers

Violon de forme Renaissance de Anton Gedler, Füssen, vers 1790
Gelder était connu pour copier des formes ornementales de violons, peut-être à partir de peintures de la Renaissance.
Violon de l’Ecole Alémanique (Forêt Noire, vers 1700)
Ce violon très attrayant, avec son décor floral de marqueterie polychrome, appartient à une école de lutherie qui disparut au début du 18ème siècle.
Violon, probablement du 16ème siècle.
Acquisition récente.
Peut-être un violon très primitif, avec une forme archaïque de viola da braccio. Dendrochronologie non réalisée à ce jour.
Violon, Ecole de Brescia, peut-être fin 16ème siècle
Ce pourrait être aussi un violon très ancien de Brescia (cf. ouies en « f »). La dendrochronologie n’est pas encore faite mais l’attribution est de Andrew Dipper.

La collection d’archets historiques

Nous vous prions de consulter à ce sujet le document spécial réalisé pour les salles 2 et 4, relatif à l’histoire des archets de 1600 à 1800.

 Baryton ou « Viola di Pardone » Montre déjà une viole de gambe classique avec ses ouies en C, ses éclisses profondes, ses 5 cordes, ses frettes sur la touche, sont chevalet très recourbé pour faciliter le jeu. Atelier de facture de clavecin - collection Mercier-Ythier Baryton ou « Viola di Pardone » Pardessus de viole Film "le musée vivant " la plus ancienne viole de gambe connue : Xativa (près de Valencia), Espagne, datant de 1475-1485. violons
Les Festes de Thalie : 19, rue de l'Eglise - F- 78 770 Thoiry -+33 1 34 87 48 37