La famille des violes de gambe

MENU : glisser la souris pour cliquer sur images ou textes ! click on text and pictures !

Brillamment Baroque c'était en avril 2016, mais nous sommes désolés de ne pouvoir vous proposer de stage à Thoiry au printemps 2017

Newsletter

Newsletter

Pour ne pas manquer les prochains événements musicaux, inscrivez-vous à notre lettre d'informations - Please subscribe this newsletter

page suivante : la famille des violons >>>

Famille d'instruments à archet, qui ont dominé la vie musicale européenne dès le XVème siècle, la famille des violes se distingue de celle des violons principalement par le nombre des cordes (six et non quatre, en boyau ), la présence de frettes qui divisent la touche comme sur le luth ou la guitare, la tenue de l'instrument sur ou entre les genoux, d'où le nom de "viola da gamba", et la tenue de l'archet, qui permet de modifier la tension des crins.

Il est important de noter que, contrairement à une idée communément répandue, les deux familles n'ont aucune relation entre elles : la viole de gambe n'est pas l'ancêtre du violon. Elles sont apparues presque simultanément, mais dans différentes parties d'Europe.

Comme pour tous les instruments de la Renaissance, la viole de gambe existe en différentes tailles, à l'image des différentes voix humaines. On les nomme :
Dessus de viole (accord : ré, la , mi, do, sol, ré)
• Viole de gambe alto (accord historiquement rarement utilisé : do, sol, si bémol, fa, do)
Viole de gambe ténor (sol, ré, la, fa, do, sol)
Basse de viole (ré, la, mi, do, sol, ré)
Grande basse de viole (sol, ré, la, fa, do, sol)
Contre basse de viole (ré, la, mi, do, sol, ré)
En plus de cette série, une viole plus petite fut ajoutée en France au 18ème siècle, le par-dessus de viole, accordé une octave plus haut que la viole ténor, et possédant parfois seulement 5 cordes (sol, ré, la, ré, sol).

Le Baryton, peut aussi être considéré comme une sorte de viole

Malgré la concurrence du violon et de sa famille qui, à partir du XVIIe siècle surtout, menaça sérieusement leur pérennité, les violes subsistèrent jusqu'au temps de J. S. Bach, la basse de viole continuant même d'être utilisée en soliste après 1750.

les Batteries (le Sieur de Sainte Colombe) : José Vázquez et Lucia Krommer ,violes de gambe

France-Orpheon: 19, rue de l'Eglise -78 770 Thoiry - France - Tél: +33 1 34 87 48 37 - Email